iPad loading icon

Un cadavre au cou percé de deux trous. Un biologiste embauché sur un projet entouré de mystères. Un prêtre armé d’un pistolet et d’un pieu. Une policière stagiaire en rébellion contre sa hiérarchie. Et surtout, des vampires aux pouvoirs surhumains...
Entre les HLM, le danger rôde. La nuit cache des prédateurs dont il ne faut pas chercher à connaître les secrets...

Entre thriller et fantastique

Banlieue rouge sang se situe à la croisée des genres : découvrez les vampires comme vous ne les avez jamais vus ! L'atmosphère réaliste et pesante de ce roman a déjà conquis des milliers de lecteurs sur Fyctia.

Laurent Mély-Dumortier

Cadre à la SNCF et militant syndical, Laurent Mély-Dumortier connaît bien la banlieue dont il parle dans son roman. Amateur de fantasy et de jeux de rôle, lecteur de romans policiers, c’est le concours thriller « Les Fantômes du passé » organisé sur Fyctia qui lui donne envie de concrétiser le désir d’écriture qui l’habite depuis longtemps. Une belle aventure au cours de laquelle il est choisi comme coup de coeur thriller et accède à la publication chez La Condamine.

Préface par Olivier Gay

Auteur de Les talons hauts rapprochent les filles du ciel, prix du premier roman du festival de Beaune

J’ai découvert le roman de Laurent Mély-Dumortier dans le cadre du dernier concours Fyctia. Le début de son histoire me semblait simpliste et j’ai levé les yeux au ciel en m’imaginant lire une nouvelle histoire de vampires.
Entendons-nous bien, je n’ai rien contre les vampires dans l’absolu. Ce sont des créatures fascinantes, et les romans d’Anne Rice comme le film de Neil Jordan ont bercé mon enfance (si vous n’avez pas vu Entretien avec un vampire, faites-le, c’est excellent).
Seulement, avec le phénomène Twilight, les vampires se sont multipliés dans la littérature, sous toutes les formes, sanguinaires, sexys, violents ou joueurs. Et j’avais fini par m’en lasser – jusqu’à ce roman.


Lire la suite

La raison pour laquelle j’ai accepté de préfacer cet ouvrage est toute simple : j’ai aimé ma lecture. Petit à petit, insidieusement, je suis rentré dedans et je me suis retrouvé à tourner les pages pour chercher à connaître la suite, puis la fin. Le mythe du vampire est abordé ici sous un angle particulièrement intéressant.
L’histoire se passe à Paris, et c’est un point important pour moi. Nous sommes abreuvés d’œuvres traduites, dont l’action se déroule le plus souvent aux États-Unis ou en tout cas dans un autre pays. Même si nous avons déjà voyagé, ces villes n’ont pas le même attrait pour nous – pour moi – que Paris. On entend parler des bus de la RATP, de stations de métro, de rues qui existent et de RER directs pour la banlieue. Rouge Sang, évidemment.
Bien sûr, je ne vous en dis pas plus sur le scénario – vous découvrirez bien assez tôt le fin mot de l’histoire. Mais ce qui a toujours compté pour moi dans mes lectures, c’est la profondeur des personnages. Sont-ils crédibles ? Sont-ils intéressants ? Ai-je envie de les accompagner dans leurs aventures ?
Grâce à des dialogues modernes, des répliques percutantes et des motivations en demi-teinte, la réponse est oui à ces trois questions. Laurent parvient à donner vie à ses personnages, qu’il s’agisse d’Éric, d’Élisa ou de Narjess.
Surtout de Narjess, d’ailleurs. Mais vous verrez bien.
Je ne vous retiens pas plus longtemps. Plongez toutes canines dehors dans cette banlieue – et n’oubliez pas de fermer votre porte la nuit.
Comme si ça allait les arrêter.

Découvrir gratuitement le début de Banlieue rouge sang !

Acheter Banlieue rouge sang

Disponible au prix exceptionnel de 1.99e en précommande !

Un monde d'écriture

Avec Fyctia, découvrez l'écriture et faites-vous conseiller et publier par une maison d'édition.

iPad discovery screen

Découvrir

Recevoir la newsletter de Fyctia



également chez La Condamine

My Escort Love

Les Démons de Cendrillon

New Adult


Univers Alternatif


Couverture de My escort love Couverture des Démons de Cendrillon
Logo Fyctia